3d

3 D

Samedi 11 décembre à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Au centre du plateau, une courbe de bois contrainte par une ligne métallique: c’est un arc de taille humaine, une extension du corps, une prothèse pour le jeu du mouvement. Cela se décline en 3 dispositions, dans un espace à 3 directions.
Le corps s’y mêle, s’y enveloppe ou le traverse, autant que le son s’y frotte, résonne et vibre. Les situations se construisent par mouvements sonores. Ici ne sont graves que les sons. Le jeu acrobatique avec cette singulière structure de cirque explore les volumes pour mettre en perspective un rapport ludique à la matière, à l’espace, à l’autre.


A la croisée du cirque chorégraphique, de la musique concrète et du théâtre muet, 3D est une pièce de cirque pour l’espace public qui tente l’utilisation exhaustive d’un objet.

Cirque chorégraphique tout public, 30 mn.

Concepteur, compositeur, interprète : Jonathan Guichard.
Régisseur général : Cyril Malivert.
Sonorisateur, interprète : Mikael Le Guillou ou Cyril Malivert.
OEil extérieur : Etienne Manceau.
Construction : Cyril Malivert, Jonathan Guichard, Etienne Manceau, Jean-Victor Bethmont, Franck Breuil.

corps de bois

CORPS DE BOIS

Samedi 13 novembre à 19h – DAUMAZAN salle Léo Ferré.

Lui, chute et rechute. Son corps illogique et fragmenté tente de retrouver l’équilibre perdu. Elle, compte, classifie. Elle tourne et retourne ses certitudes sur son mât giratoire. Un mouvement sans fin jusqu’à tomber dans un trou.
Ces corps fragiles, qui s’affairent à domestiquer leurs anomalies, nous transportent dans un univers décalé et burlesque où même l’acrobatie est absurde. Une expérience dont ils ne reviendront jamais complètement.

Corps de Bois parle d’une prouesse, celle de la ténacité dont font preuve ceux qui tombent pour se relever, celle d’assumer un corps qui défie la norme.

Cirque acrobatique dansé à partir de 4 ans, 50 mn.

De et avec Agnès Fustagueras i Puig et David Soubies.
Mise en scène : Nicolas Ramond, Fustagueras i Puig, David Soubies.
Composition musicale : David Soubies.
Création costumes : Aurélie Jacob.
Construction, scénographie : Quentin Paulhiac.
Construction des gradins : Stéphane Guillemin.

jeparleamesobjets

JE PARLE À MES OBJETS LORSQU’ILS SONT TRISTES

Vendredi 22 octobre à 20H30 – AX-LES-THERMES salle du CASINO.

Un homme est en compagnie d’un mannequin. Il parle et s’agite, crée la vie autour d’elle. Leur intimité s’avère tour à tour absurde, humoristique, touchante, dérangeante… Des situations drôles ou poétique, dont émane une certaine violence. D’où vient-elle ? Que raconte-t-elle de nous ? Ce mannequin, femme-objet, objet de désir, de fantasmes, devient par son inertie l’élément déclencheur des états de cet homme, qu’il exprime à travers des chorégraphies à la corde époustouflantes, de la musique live et des textes saisissants.

Durant ses recherches autour de ce spectacle, Christophe Bouffartigue achète un mannequin féminin. Il la porte sous le bras sur le parking du magasin quand un homme lui lance : “au moins celle-là, elle est pas chiante !”. Alors Christophe écrit ce spectacle, comme une introspection dans l’intime d’un homme qui se débat avec ses clichés, ses déterminismes, son passé.

On assiste à un spectacle puissant, poignant, nécessaire.

De et avec Christophe Bouffartigue.
Textes, musiques, corde lisse, guitare, clavier et chant : Christophe
Bouffartigue.
Regard extérieur : Hugues Delforge.
Constructeurs : Manon Dublanc, Franck Breuil /
Costumière : Peggy Wisser.
Créateur lumière : Gautier Gravelle.
Régisseur lumière : Gautier Gravelle ou Lauren Garnier.
Régisseur son : Christophe Calastreng.

Théâtre, musique, cirque et théâtre d’objets tout public à partir de 12 ans, 70 mn.

Dans le cadre de la programmation du collectif MAAAX, nouveau Pôle Territorial de Coopération Associatif réunissant Mima, Art’Cade, Arlésie et Ax Animation.

wally

DESTRUCTURÉ

Samedi 9 octobre à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Depuis des années, que ce soit en chanson, en vidéo, ou dans le domaine des arts plastiques, Wally pratique l’art du bref ! Jusqu’alors, il exerçait ces trois disciplines séparément mais pour ce nouveau spectacle, il a décidé de tout mélanger. Une espèce de « trois en un » avec des chansons courtes, des vidéos courtes, des performances plastiques courtes… Malgré cela, le spectacle dure quand même 1H10 !


Ajoutons à cela l’humour comme point commun de cette déstructuration et vous avez une idée de ce qui vous attend ! Un spectacle où la pensée profonde peut côtoyer le gag de surface, où la belle connerie s’acoquine du trait d’esprit avec un Wally assumant pleinement ces entrechats stylistiques.

Chanson, vidéo, art plastiques tout public, 70 mn.

arsene-folazur

ARSÉNE FOLAZUR

Samedi 7 août à 18h – SIEURAS Fournil de la Poule Rousse.

Une silhouette à la Tati, la tendresse de Bourvil, l’absurde de Devos, le bafouillage de Pierre Repp…
Arsène Folazur nous convie à partager son regard tendre et fraternel sur nos troubles et interrogations… à les transformer en plaisir d’être vivant. Arsène Folazur est pareil à ces petites lueurs amicales qui accompagnent nos errances. Comme celles ci, parfois, il vacille et lorsque l’émoi l’étreint, sa langue s’entortille ; il bafouille toujours lorsqu’il est humé… aimé… ému. Les mots s’emballent, chahutent, se disloquent, s’envolent.

Alors sa parole insolite, nous égare, émoustille nos neurones et nous inspire des images loufoques et surprenantes, génératrices d’une hilarité communicative pour finalement nous convier à une ode jubilatoire à la différence, à la poésie de l’incertitude, celle de notre propre bafouillage intime.

Fantaisie poétique à partir de 10 ans, 60 mn.

Composition et imagination : Dominique Gras et Emmanuel Depoix.
Comédien : Dominique Gras.

vivant

VIVANT !

Samedi 3 juillet à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Est-ce qu’on « fait » vraiment son deuil ? Accepte-t-on réellement la disparition de quelqu’un qu’on aime ? On va mieux, un jour ? L’auteur s’est fortement inspiré de sa propre vie pour écrire ce spectacle : en 2003, sa sœur s’est donné la mort à l’âge de dix-sept ans.
Ce spectacle décrit son cheminement personnel depuis ce jour, pas à pas… Le style et l’atmosphère varient, permettant tour à tour au spectateur de ressentir la douleur et la peine, de respirer et même de rire. Du témoignage de l’auteur, on passe en toute fluidité à l’expérience sociale. Dans les deux cas, l’approche est théâtrale et authentique.

Écriture et jeu : Aurélien Zolli.
Mise en scène : Erik Valenteyn.
Conseiller Artistique : Albin Warette.
Création musicale et sonore : Ludovic Kierasinski.
Conseiller manipulation d’objets : Matthieu Siefridt.
Création lumière : Enzo Giordana.

Théâtre tout public à partir de 15 ans, 60 mn.

pour-hetre

POUR HÊTRE

Samedi 5 juin à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Dans une forêt immobile, deux circassiens explorent les relations possibles avec un arbre : tantôt socle d’équilibre, tantôt partenaire de jeu, ils construisent avec lui des figures inattendues. Comme eux, l’arbre est en perpétuel mouvement ; il se forme et se déforme, se tord ou se balance. Cette exploration fait naître des situations cocasses, étranges ou poétiques et suggère un certain nombre de questions.
Quels sont les liens qui rapprochent les humains et les arbres ?
Pour Hêtre parle des humains à travers le temps, du temps à travers l’arbre et propose autant un enchaînement d’acrobaties ludiques qu’une rêverie philosophique sur le rapport de l’homme à la nature.

La Compagnie Iéto a vu le jour grâce à la rencontre entre Fnico Feldmann et Jonathan Guichard. Ensemble, ils interprètent un premier numéro, Serre les coudes, en 2006. Sensible à la poésie des corps dans l’espace, la compagnie travaille principalement autour du mouvement acrobatique dansé. Pour cette nouvelle aventure, le duo appréhende le bois dans sa version la plus brute, à travers des recherches artistiques sur la rencontre du corps et de la matière, en interrogeant le rapport au temps. Un spectacle tout en finesse qui ouvre grand l’imaginaire.

Cirque acrobatique à partir de 6 ans, 60 mn.

Cie IETO (31)
De et avec Fnico Feldmann et Itamar Glucksmann, Cie Iéto.

Mise en scène : Benjamin De Matteïs.
Conception scénographique : Fnico Feldmann – Fabien Megnin – Patrice Lecussan.
Régie générale : Patrice Lecussan.
Création sonore : Boris Billier.
Création lumière : Fabien Megnin – Patrice Lecussan,
Régie générale : Patrice Lecussan.
Production, diffusion : Flore Vitel.

macbeth01

MACBETH / HORS-CHAMP, d’après Shakespeare

Samedi 3 avril à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Macbeth, valeureux héros de guerre grisé par les prophéties de gloire que lui délivre une étrange sorcière
est de retour du combat. Attisé par la sombre ambition de sa femme Lady Macbeth, il se transforme en tyran sanguinaire ne reculant devant aucun crime pour assouvir leur désir d’ascension. Enivré de sang, dévoré d’une culpabilité paranoïaque, il s’accroche jusqu’à sa fin funeste aux prédictions abjectes qui galvanisent sa dérive, tandis que Lady Macbeth se noie dans la folie.

Dans un monde où malgré nos illusions de moralisation de la vie politique la soif de pouvoir reste le maître-mot des dirigeants, la compagnie Anne ma sœur Anne propose avec Macbeth/Hors-champ une mise en scène espiègle, audacieuse et limpide du chef-d’œuvre de Shakespeare. En 1h20 elle choisit d’explorer cette histoire célèbre sous le prisme resserré des deux époux perfides et tragiques tout en lui appliquant ponctuellement un filtre décalé et burlesque.

Au sein d’une scénographie évolutive, accompagnés d’une bande-son évocatrice et mystérieuse, trois comédiens sur scène nous entraînent avec une énergie communicative dans cette histoire d’un homme inexorablement confondu par son destin.

Mise en scène : Anne Bourgès.
Jeu : Romain Blanchard, Anne Bourgès et Emilie Perrin. Dramaturgie et assistanat mise en scène : Emilie Perrin.
Assistanat direction d’acteurs : Hélène Sarrazin,
Création lumière : Kantuta Varlet et Jules Flodor.
Costumes : Kantuta Varlet.
Création sonore : Luis Mendez.
Scénographie : Edouard Grysole.

Théâtre tout public à partir de 15 ans, 60 mn

la-meningite01

LA MÉNINGITE DES POIREAUX

Samedi 6 mars à 19h – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

« Nous allons vous conter les très véridiques aventures du fameux et vaillant hidalgo : Francesc
Tosquelles, qui avait l’oeil joyeux, la moustache broussailleuse et le verbe rigolard et tranchant. Nous allons vous chanter l’histoire de ce trop peu connu Docteur Déconniatre (« Moi, la psychiatrie, je l’appelle la déconniatrie ». François Tosquelles) qui, au cœur d’une Europe pourrie par la folie des hommes, reconnut aux fous leur humaine et nécessaire existence et par là, révolutionna la psychiatrie ».

Qui se souvient de François Tosquelles ? De ce Don Psyquichotte qui révolutionna la psychiatrie asilaire du XXe siècle ? Deux allumés, des peignes en guise de moustache et des bouts de papier pour tous décors, racontent la joyeuse épopée de ce psychiatre catalan, membre du POUM, résistant, surréalistes… qui offrit aux malades un journal en guise de médicamental et qui, toute sa vie, a fait la révolution au ralenti, pour être sûr de n’oublier personne.

Frédéric Naud : conception, texte et jeu.
Jeannne Videau : conception et jeu
Louna Guillot : création lumière.
Marie-Charlotte Biais : mise en scène.
Chloé Lacan : aide aux écritures, texte, musique et
dramaturgie.
Alice Noureux : musique.

Théâtre et musique tout public à partir de 12 ans, 75 mn

dats-it-bb01

DATS IT BRASSBAND

Samedi 6 février à 19h30 – DAUMAZAN salle Léo FERRÉ.

Brass Band Jazz / funk / HipHop New Orleans.

Huit à dix musiciens composent ce Brass band qui se connaissent sur le bout des notes et ont rapporté de leur voyage à la Nouvelle Orléans la solaire essence de cette musique, ce son qui rayonne et qui invite à la danse.
Cette musique, par son implication et sa générosité crée ce moment où l’on sait que c’est ça, c’est là !
Dats It est un brass band qui groove et swing, idéal pour cette ouverture de saison.